La congrégation KRTL

Depuis sa création, le centre Palden Shangpa Montpellier est dirigé de façon collégiale par une assemblée de lamas qui forment la congrégation religieuse Kagyu Rintchen Tcheu Ling (KRTL - voir les statuts). Depuis juin 2017, cette assemblée est constituée de trois lamas français : Lama Yeuntén (supérieur succédant à Lama Seunam Tsering et Lama Dawa - voir les documents de nomination et de recommandation), Lama Patrick et Lama Bertrand, sous l'autorité spirituelle de Yangsi Kalou Rimpoche. Avec le concours d'autres lamas, ils assurent la transmission du Dharma dans notre langue, sur les aspects de l'étude et de la pratique. Des pratiquants bénévoles se sont engagés à leurs côtés.

 

Les lamas de la congrégation

De gauche à droite :
Lama Bertrand, Lama Yeuntén, Lama Patrick

 

Historique du centre Paldenshangpa Montpellier

En 1975 , selon les voeux de Kyabjé Kalou Rimpoché, le premier temple tibétain de France nait à Montpellier et est baptisé Kagyu Rintchen Tcheu Ling (« jardin du Dharma précieux de la lignée orale »). De grands Maitres tels que le 16e KarmapaPawo RimpochéLama Guendune Rimpoché ainsi que Kyabjé Kalou Rimpoché viennent y dispenser les premiers rituels et enseignements dans l'appartement qui sert alors de temple.
Plusieurs années passent ainsi jusqu'à ce que Lama Karta, Lama Wangchen, sous l'impulsion de Lama Ugyen Tsatsa (installé en Belgique) et des bénédictions de Kalu Rimpoché, prennent la décision avec le bureau de l'Association d'acquérir un lieu stable afin d'en être le propriétaire : la villa du 2468 route de Mende à Montpellier est achetée et remise en état.
L'objectif est clair : édifier sur le terrain attenant à cette villa le second temple tibétain traditionnel de France.
Pendant l'été 1987 les fondations sont posées et serviront de base au temple qui sera construit entièrement en bois.

 

http://www.krtl.net/media/photos-lecentre/temple--site.jpg

 

En Septembre, Kalu Rimpoché vient bénir la structure naissante accompagné de Bokar RimpochéKempo Denyeu et Lama Ugyen Tsatsa. Georges Frêche, alors Maire de Montpellier et qui a contribué de façon précieuse au projet est également présent ce jour-là.

 

http://www.krtl.net/media/photos-lecentre/kalou-freche2.jpg 

 

Information sur le Mas des Molières (centre de retraite à Saint-Laurent le Minier).

Le Mas des Molières ne dispose plus de l'agrément pour recevoir du public. Par conséquent, il reste fermé jusqu'à nouvel ordre.